Rechercher
  • lecoteau

DÉCOUVREZ LE PRODUIT ROI POUR FIXER ET RÉPARER : LE SCELLEMENT CHIMIQUE





S’il y a un produit qui peut “impressionner” les néophytes, c’est bien le scellement chimique.

Pourtant ce produit peut vous sauver un travail qui se présente mal, ou pire, qui tourne au cauchemar


Exemple : vous devez fixer un matériau, lourd de préférence, dans un mur en pierre, ou un mur enduit sous lequel se trouve… de la brique creuse.

Vous percez, et là, soit la pierre éclate, ou se fend, donc impossible d’y insérer une cheville, ou, dans le cas de la brique, vous réussissez à insérer la cheville, mais celle-ci se met à tourner sur elle-même, en même temps que vous essayez d’y mettre votre vis ou votre tire-fond

Ça vous rappelle quelque chose ?

Le scellement chimique se présente sous la forme d’une cartouche accompagnée d’une ou deux canules (voir la photo ci-dessus).

Cette cartouche se compose de deux compartiments indépendants, l’un rempli d’une résine, et l’autre d’un durcisseur.

La canule ne visse sur l’extrémité de la cartouche. L’intérieur de cette canule est équipé d’une sorte de vis réalisant le mélange de la résine et du durcisseur pendant l’injection, injection faite par un pistolet renforcé (voir toujours la photo ci-dessus ;-))

Je dis pistolet renforcé, car si vous utilisez un pistolet à silicone classique, soyez sûr qu’à un moment ou un autre, vous finirez avec la poignée dans la main ou avec un morceau du pistolet cassé. L’utilisation de scellement chimique demande en effet une plus grande solidité du pistolet compte tenu de la consistance plus épaisse de la résine. Vous avez donc compris que j’ai achevé plusieurs pistolets bon marché avant de comprendre ;-)… et d’aller en acheter un “spécial scellement chimique” !

L’utilisation du scellement chimique :

Dans le cas “normal” d’un matériau creux, vous devez bien entendu percer, et insérer un tamis (perçage équivalent au diamètre du tamis ):

Comme vous le voyez, ce tamis est plein de petits trous.

A l’aide de votre pistolet, vous insérez la canule au fond du tamis, et vous injectez la résine en reculant tranquillement à chaque pression sur la poignée du pistolet.

De cette façon, la résine va bien remplir le tamis, mais va aussi sortir par les petits trous, et former comme des spaghettis autour du tamis.

Ensuite vous insérez une tige filetée dans le tamis (jusqu’au fond), en effectuant un mouvement de rotation comme pour la visser. Cette rotation va accentuer l’adhérence de la résine sur la tige filetée.

Vous choisirez votre tige filetée en fonction de la dimension du matériau à fixer, de façon à avoir suffisamment de tige en dehors du tamis, pouvoir mettre votre matériau et l’écrou qui le maintiendra sur la tige filetée


Quand la tige est en place, vous disposez de quelques minutes avant la prise. Cette durée varie suivant la température ambiante, et est indiquée sur la cartouche.

Quand la résine est parfaitement sèche, vous pouvez fixer votre matériau.

Si vous avez fait un trou dans de la pierre ou tout autre matériau plein qui a éclaté, vous pouvez rattraper l’accident en injectant la résine dans le trou, cette fois sans utiliser de tamis !

Une fois la résine injectée, vous insérez la cheville que vous souhaitiez utiliser, et vous laissez la résine prendre. Quand c’est fait, il ne vous reste plus qu’à mettre en place votre vis dans la cheville. Non seulement la résine maintien solidement la cheville, mais en plus elle recolle le matériau qui n’a pas supporté le perçage !

Le scellement chimique, est disponible en gris, ou en couleur pierre (beige). Vous pourrez donc aussi recoller un morceau de parpaing ou combler une fissure, en appliquant une couche de résine comme de la colle sur les morceaux avant leurs remises en place, ou l’injecter directement dans la fissure.

La résine du scellement chimique est tellement dure, que vous pourrez l’utiliser pour toute fixation dans un matériau sensible. La mise en œuvre du scellement chimique ne “traumatise” pas le support

Si votre cartouche n’est pas complètement utilisée, vous dévissez et retirez la canule, et remettez le bouton en place sur la cartouche. Vous pourrez réutiliser le reste plus tard. Par contre, une canule utilisée est bonne à jeter car la résine séchera à l’intérieur. C’est la raison pour laquelle les cartouches sont généralement vendues avec deux canules.

Dernière précaution, mais très importante : faite un essai de cartouche avec sa canule sur un morceau de ce que vous avez sous la main. En effet, il peut arriver que le durcisseur ne sorte pas pour une raison de défaillance dans la cartouche ou d’obstruction. Attendez que votre test soit concluant (résine qui se solidifie) pour démarrer l’utilisation réelle.

Et préparez tous vos trous ou vos réparations à l’avance pour éviter de consommer des canules

Essayer ce produit, c’est comme avoir une bombe anti-crevaison dans sa voiture


0 vue

838 rue du Commerce

ZAC Les Plaines

42120 PERREUX

Tel : 04.77.60.89.90

  • Facebook Social Icône